Laurent Peusch chef du service employeur de l'ADEM

Projet IPATELSA : retour sur une initiative d’urgence créatrice de valeur

Le projet IPATELSA est une initiative de l’ADEM, en partenariat avec la fr2s et qui a démarré début mai 2020, lors du premier confinement. Au moment où l’économie s’est considérablement ralentie, où les jobsdays organisés régulièrement par l’ADEM sont passés en format virtuel ou se sont arrêtés. L’idée de maintenir un lien efficace entre les demandeurs d’emploi et les employeurs s’est imposée d’elle-même. Nous avons pu échanger avec Monsieur Laurent Peusch, chef du service employeur à l’ADEM, sur la genèse et les modalités de cette initiative innovante.

Le principe des Interviews par téléphone sans assignation

Dans un contexte de baisse significative du marché de l’emploi au Luxembourg, les cabinets de recrutement membres de la fr2S ont donné de leur temps aux candidats désireux de faire état de leur recherche d’emploi. L’occasion pour chacun, durant une heure à une heure et demie, de bénéficier de conseils professionnels sur la présentation du CV, la lettre de motivation ainsi que la stratégie de présentation orale. L’outil privilégié pour ce type d’entretien à distance est le smartphone, en raison de ses facilités d’usage, avec la possibilité de faire des visioconférences en utilisant des applications comme Teams, Meet, Zoom ou même Whatsapp…

Les candidats souhaitant bénéficier de ce service doivent répondre à des critères assez larges tels qu’être titulaires du Baccalauréat et/ou avoir une expérience significative en tant que manager, parler deux langues au moins parmi le français, l’anglais, le luxembourgeois, l’espagnol, le portugais ou l’italien.

IPATELSA est un acronyme pour « interview par téléphone sans assignation », ce qui signifie que l’entretien téléphonique a lieu sur la base du volontariat du candidat, à la différence de l’assignation où le candidat se doit de se présenter à l’employeur pour un poste précis dans le cadre duquel il aura préalablement reçu, via l’ADEM, une carte d’assignation.

Une alternative d’urgence dans un contexte inédit

Cette initiative n’a pas vocation à remplacer les ateliers avec les cabinets tels que les jobsdays, organisés très régulièrement par l’ADEM en partenariat avec la fr2s (une à deux fois par an) ainsi que les autres cabinets non-membres. Elle ne remplace en aucun cas le face à face, précieux, entre le recruteur et le candidat mais correspond à une alternative adaptée à un contexte inédit.

Pour mener à bien ces entretiens, les cabinets de recrutement membres de la fr2s ne disposent pas de trame prédéfinie, la démarche reposant sur le savoir-faire, l’expertise, la connaissance du marché de l’emploi dans les différents secteurs d’activités et le code de déontologie de la fr2S.

C’est donc une expérience gagnante-gagnante entre les trois parties : le candidat qui bénéficie de conseils professionnels et sort de son isolement, l’employeur qui est susceptible de trouver un nouveau collaborateur et le recruteur qui rencontre un nouveau candidat et peut lui proposer un poste qui lui correspond.

Actuellement, à mesure que la reprise économique s’accélère et que la pénurie d’emplois se fait sentir, l’initiative perdure et tous les cabinets membres de la fr2s sont invités à participer au programme. Ce qu’il faut retenir de cette initiative, c’est qu’elle marque le tournant des nouveaux modes de recrutement qui tendent à une certaine forme d’hybridité, pour plus de souplesse et d’agilité dans des marchés qui deviennent de plus en plus tendus.

Appuyé par la direction de l’ADEM, Laurent Peusch confirme la continuité du projet IPATELSA car aujourd’hui le projet enchérit l’offre de services de l’ADEM au niveau du service employeur. Cette initiative permet de multiplier les contacts entre les demandeurs d’emploi et les employeurs à travers les cabinets, ce qui rétablit un certain niveau de confiance.

La fr2s

Retour haut de page