Profil des cabinets de recrutement au Luxembourg en 2022 : Les résultats de l’étude FR2S

Résultats du sondage de la Fr2s sur le profil des cabinets de recrutement au Luxembourg

Méthodes, facturation, évolution de l’équipe, mais aussi ressenti pour l’avenir… le pôle data de la FR2S a mené une enquête auprès des cabinets de recrutement luxembourgeois pour dresser un panorama du secteur du recrutement professionnel au Luxembourg. Voici les résultats de ce sondage.

Petits et grands cabinets de recrutement plus présents

Q1 : Quel est l’effectif de votre cabinet ?

Notre étude démontre que les cabinets de 5 salariés ou moins et de plus de 11 salariés sont les plus présents au Grand-Duché. Ils représentent respectivement 35.29 % et 41.18 % des entreprises sondées. Les cabinets de taille moyenne sont quant à eux 23.53 %.

Des effectifs majoritairement en hausse

Q2 : Votre effectif a-t-il évolué dans les 6 derniers mois ?

Aucun cabinet n’évoque une diminution de son personnel au cours du dernier semestre. Au contraire, 60 % des répondants affirment même avoir vu leur effectif augmenter au cours des 6 derniers mois. Ce qui est intéressant à noter, c’est que le secteur semble ne plus souffrir des effets de la pandémie.

L’acompte lors d’un mandat de recrutement, pas systématique

Q3 : À quelle fréquence travaillez-vous avec un acompte ?

À la question « À quelle fréquence travaillez-vous avec un acompte ? », on note clairement une volonté de ne pas systématiquement demander un acompte à la signature du mandat de recrutement. Si 11.76 % des cabinets interrogés affirment demander un acompte une fois sur deux, 35.29 % ne le font que très rarement.

Cependant…

Tous les cabinets intègrent dans leur process client, la possibilité de demander en amont le versement d’un pourcentage du montant total de la mission de recrutement. Parmi les raisons les plus courantes : un recrutement pour un profil rare, un process de recrutement plus long que la moyenne, une mission en exclusivité.

L'acompte pour un mandat de recrutement avis de Nathalie de Lira

Une grande disparité dans le nombre de missions mensuelles

Nombre de mandats de recrutement traités avis de Nicolas Hurlin

Q4 : En moyenne en 2021, combien de postes ouverts avez-vous gérés mensuellement au sein de votre société ?

Entre les cabinets qui gèrent le moins de mandats et ceux qui en gèrent le plus, on note un coefficient de 10 ! En effet, 12.5 % des cabinets interrogés affirment traiter entre 6 et 10 missions de recrutement chaque mois, ce qui est également le cas pour les cabinets qui en traitent 60 et plus.

Ceci peut s’expliquer par les différences de taille et donc de ressources humaines présentes au sein de ces entreprises. Cependant, il est intéressant de préciser que la gestion d’un mandat ne signifie pas forcément le placement d’un candidat

L’entretien de recrutement en visioconférence devient la norme 

Q5 : Dans votre cabinet, quel est le processus le plus courant utilisé pour interviewer les candidats ?

94.12 % des cabinets ayant répondu à notre enquête pratiquent l’entretien de recrutement en visioconférence. Ce qui explique aussi la nette régression des rencontres en face-à-face qui ne représente plus que 29.41 % des entretiens.

Des recruteurs optimistes, voire… très optimistes

Q6 : Quel est votre sentiment pour l’an prochain ?

Si on leur demande de se projeter dans un an, les professionnels du recrutement se veulent optimistes à 58.82 %. Un chiffre excellent qui démontre que les entreprises embauchent à nouveau. Mais à cela, nous pouvons ajouter les 23.53 % de cabinets « très optimistes » quant à l’avenir de leur activité.

Entre 1 et 10 candidatures traitées pour un entretien

Q7 : En moyenne, combien de candidatures devez-vous traiter pour fixer un entretien ?

Plus de 70 % des cabinets interrogés affirment que pour un entretien planifié leurs consultants en recrutement traitent une dizaine de candidatures. Cependant, certains cabinets ont plutôt un ratio de 20/1. Mais attention, par traitement des candidatures, on parle de prise de contact directe avec un candidat (conversation téléphonique, visioconférence, renseignements complémentaires sur le parcours professionnel…). Cela va bien au-delà du screening de CV.

3 CV ou moins suffisent pour présenter un candidat au client

Q8 : En moyenne, combien de CV devez-vous présenter à votre client pour fixer un premier entretien candidat chez le client ?

À la quantité, la qualité semble être privilégiée et c’est plutôt une bonne chose. Les clients qui font appel aux cabinets de recrutement luxembourgeois s’entretiennent rapidement avec les candidats. Pour 76.4 % des cabinets, le 1er candidat qui rencontre le représentant d’une entreprise fait partie des 3 premiers CV proposés au client.

Une sélection drastique des candidatures

Q9 : En moyenne, combien de CV devez-vous envoyer pour faire un placement ?

L’époque de l’envoi de CV en masse n’est plus, on assiste clairement à une volonté des recruteurs de sélectionner avec minutie les CV envoyés à leurs clients. Plus de 80 % des cabinets affirment que l’envoi de 5 CV au maximum suffit pour placer un candidat chez l’un de leurs clients.

avis sur la sélection des candidats par Nathalie Delebois

En moyenne, il faut deux mois pour trouver le profil idéal

Q10 : Quelle est la durée moyenne d’un recrutement (de la publication de l’annonce à la signature du contrat de travail) ?

Combien de temps faut-il pour finaliser un recrutement ? Cela dépend de plusieurs facteurs, mais plus de 47 % des entreprises mettent en moyenne entre un et deux mois pour trouver le bon candidat à leur client. Cependant, certaines missions pour lesquelles les profils sont plus nombreux peuvent être menées à bien en moins de 15 jours, tout comme, des missions en forte pénurie de profils sur le marché luxembourgeois peuvent demander plus de 3 mois de recherche active.

Retour haut de page