Les talents, une priorité du secteur bancaire

Face à la guerre des talents sévissant dans le secteur bancaire et la présence d’acteurs du recrutement étrangers aux approches peu rigoureuses, la place financière luxembourgeoise a besoin d’un réservoir de recruteurs professionnels. Elle fait pour cela appel à la fr2s et à ses standards de qualité élevés.

En pleine transformation, digitale et réglementaire, le monde bancaire considère l’enjeu des talents comme une priorité, au même titre que le développement technologique. «La guerre des talents sévit. Aujourd’hui, les jeunes collaborateurs changent plus facilement d’emplois que leurs collègues plus âgés. Par ailleurs, et en raison du home office, ces derniers connaissent finalement très peu l’organisation qu’ils rejoignent et peuvent se sentir seuls dans certains cas», explique Guy Hoffmann, Président de l’ABBL (Association des Banques et Banquiers, Luxembourg). Pour ce dernier, ni les capacités managériales ni les processus établis ne permettent d’accompagner parfaitement ces collègues à distance. 

Le marché a également changé. Il est bien souvent ardu de trouver des talents en mesure de remplir les missions souhaitées. «Il est très difficile de trouver des candidats s’intéressant à l’industrie privée. Une grande partie exprime une nette préférence pour l’étatique ou le paraétatique. Nous devons donc nous rendre attractifs vis-à-vis de l’étranger avec les moyens à notre disposition: missions économiques, Nation branding et la fr2s.»

 

Attirer des profils compétents

Pour maintenir l’attractivité du Luxembourg et retenir les talents, l’ABBL collabore avec le Haut Comité de la Place financière. «Malgré les initiatives réalisées pour se montrer attractifs d’un point de vue salarial, force est de constater que des contraintes sans aucun lien avec le secteur financier existent. Pour beaucoup, des critères comme l’accès à l’éducation et au logement font du Luxembourg un pays cher et peuvent freiner notre élan.» 

En raison de la transformation technologique du secteur, le métier traditionnel du banquier est devenu presque secondaire. La surveillance de la réglementation a notamment pris le dessus. «Toutes les places européennes sont à la recherche de collaborateurs compétents connaissant la technologie et disposant de capacités managériales. Heureusement, ces talents existent mais viennent pour beaucoup de pays éloignés car nous avons ‘épuisé‘ la Grande-Région. Nous faisons aujourd’hui appel à des profils de plus en plus variés, ce qui amplifie le besoin de recourir à la fr2s». 

 

Créer de la valeur dans le secteur financier

Tout comme d’autres acteurs du secteur financier, les chasseurs de têtes ont dû travailler sur leur réputation, faisant ainsi évoluer leur rôle. «Ce qui rend la fr2s intéressante est le fait qu’elle se concentre sur le recrutement permanent et poursuit ses efforts au moyen d’un code de déontologie et de bonne conduite. Il est en effet important que les entreprises actives dans le recrutement fassent preuve de rigueur quant à la transparence et la méthode utilisée. Les candidats sont quant à eux assurés de la protection de leurs données.» L’ABBL et son président ont en effet à cœur que la fr2s soit en phase avec ces contraintes réglementaires. 

Au sein du secteur, une envie commune de se conformer à des standards de qualité élevés est constatée. «Si l’ensemble des acteurs de la Place (banquiers, assureurs, chasseurs de têtes, fonds, etc.) adoptent ces standards, cela nous offrira un avantage compétitif vis-à-vis d’autres places financières. L’apport de la fr2s est très important puisque celle-ci nous aide à trouver les bons profils et joue un rôle de conseiller aussi bien auprès des candidats que des entreprises.» La mise en place, par cette dernière, du premier label de qualité en recrutement peut dans ce contexte servir le secteur financier, selon Guy Hoffmann. «Il est important d’avoir de la discipline et de mettre en pratique les standards que nous souhaitons respecter. Les acteurs ont conscience que prendre ceux-ci au sérieux permettra de se différencier, à condition d’être crédible et authentique.»

 

Les acteurs labellisés: Axis Group, Badenoch + Clark Luxembourg, DO Recruitment Advisors, EXPERIS – ManpowerGroup, GOTOFREEDOM Executive Search & Recruitment, Greenfield, Hudson Luxembourg, KR Recruitment, Michael Page International, Randstad, RH Lab., Select, Spring Professional Luxembourg, THE RECRUITER, Transman International Consulting membre du réseau Sofitex.

 

Article initialement paru le 18 novembre 2021 sur Paperjam.lu

Retour haut de page